Le massage deep tissue


Qu’est-ce que le massage deep tissue de MassageMe ?
Le massage deep tissue est un massage en profondeur. C’est pourquoi il peut être appelé “massage profond des tissus” Il est idéale pour dénouer les muscles ou pour traiter les douleurs. Votre praticien utilisera différentes techniques pour amener un relâchement de la zone contracter. Il peut utiliser ses pouces, avant-bras et coudes. En fonction de vos besoins et de vos envies, la force utilisé pourra être moyen à forte. Votre masseur se concentra aussi sur des zones contractées. Que ce soit le dos, les jambes ou la nuque, vous vous sentirez plus détendu une fois le massage fini.


Quels sont les bénéfices ?
La répétition des mouvements permet un relâchement durable des muscles et autres noeux. Il est parfois possible d’avoir une bande adhésive de tissus musculaire dû à des tensions musculaires chroniques ou une ancienne blessure. Le massage deep tissue aide à réduire ces adhésions grâce aux mouvements profonds. Le massage deep tissue a été prouvé efficace contre le mal de dos dans une étude¹ récente. Il augmente aussi la circulation sanguine. Les pressions sur les tissues permettent d’évacuer les toxines accumulées. C’est pourquoi, il est possible de se sentir courbaturé le jour après un massage deep tissue. Pour aider à l’élimination des toxines, il est conseillé de boire beaucoup d’eau après.


Qui peut recevoir un massage deep tissue ?
Le massage est idéale pour le mal d’une zone particulière du corps ou les personnes qui souhaitent un relaxation important d’une partie particulière du corps. Il est aussi parfait si vous aimez les massages appuyés. Le masseur se déplacera avec tout le matériel sur la région liégeoise ou dans les communes de Bruxelles. Que vous habitez à Saint-Gilles, Forest ou Etterbeek le massage viendra à vous.

Réserver mon massage

1. Majchrzycki M., Kocur P., Kotwicki T. (2014).
Deep tissue massage and nonsteroidal anti-inflammatory drugs for low back pain: a prospective randomized trial.
ScientificWorldJournal. L’article complet